La kinésiologie

Qu’est-ce que la kinésiologie ?

Son origine

La kinésiologie a été créée aux Etats-Unis à partir des découvertes de la médecine occidentale et des principes de la médecine traditionnelle chinoise.
Lors de ses recherches en 1964, le chiropracteur Georges Goodheart constate que le tonus musculaire traduit l’état de fonctionnement de notre organisme. Le stress est une des raisons principales des faiblesses musculaires.

Son fonctionnement

• Le test musculaire

Le test musculaire manuel de précision est la base et l’originalité de la kinésiologie.
Ce test est dit « de précision » car le kinésiologue effectue une série de tests en début de séance afin de s’assurer de sa fiabilité.
Par ce test s’établit un circuit de communication avec le corps.
La réponse musculaire est une réponse physiologique qui échappe à notre contrôle conscient.

Ce test ne cherche pas à évaluer la force musculaire de la personne mais son tonus. C’est un test doux qui indique la présence d’un stress en rapport avec une activité, une difficulté, une question, une sensation, une émotion,…

Le test musculaire manuel consiste à placer un muscle dans une position de contraction et à exercer une légère pression pour tenter de lui faire quitter cette position. Très souvent cette pression sera exercée sur le dos du poignet.

Le test musculaire

S’il n’y a pas de stress lié aux mots ou aux questions que le kinésiologue explore avec la personne, le muscle garde son tonus et maintient sa position sans aucun effort. S’il y a un stress, le muscle s’affaiblit et cède sous la pression.

Outre la détection de blocages physiques, mentaux, émotionnels ou sociaux, le test musculaire permet également de déterminer la technique appropriée à la personne pour lever le/les blocage(s) et libérer son stress.

• La mémoire du corps

Chaque cellule du corps a une mémoire. Nous n’oublions rien de ce que nous avons vécu, tout est conservé. Toutes nos expériences du passé ont été enregistrées (par les neurones et les cellules des tissus, nerfs et muscles).
Par le test musculaire, nous accédons à cette mémoire du corps.

Toutes les peurs, les rages, les douleurs,… qui se sont accumulées dans cette mémoire depuis notre conception sont là. Présentes mais refusées ou oubliées par notre mental conscient, elles déterminent nos réactions dans le présent, nous dictant, à notre insu, notre mode de fonctionnement.
Tant que nous sommes freinés ou bloqués par ces émotions négatives du passé, nous ne disposons pas entièrement de tout notre potentiel.

En kinésiologie, ce n’est pas l’événement même qui compte mais l’impact qu’il a laissé sur nous. Ce ne sont donc pas les événements vécus qui peuvent changer, mais la manière dont nous les vivons et les ressentons.
L’événement du passé ne sera donc pas effacé (ce qui a eu lieu a eu lieu), mais le stress qui y est associé pourra être retiré.

Son but

La kinésiologie permet :

  • de restaurer la circulation de l’énergie dans le corps afin de dissiper la fatigue et retrouver tonus et vitalité. Cette équilibration permet également de renforcer les défenses immunitaires.
  • de détecter et lever les blocages émotionnels qui nous empêchent d’utiliser toutes nos ressources pour atteindre nos objectifs.


La kinésiologie ne remplace pas un traitement médical, le praticien ne fait pas de diagnostic ni de prescription médicale. Elle peut toutefois le compléter. Elle peut donner un sens à la maladie, permettre à la personne de sortir d’un schéma répétitif qui l’y conduit, vivre la situation plus paisiblement,…

La kinésiologie est tout à fait compatible avec d’autres formes de thérapies.
La psychothérapie, par exemple, permet à la personne de prendre conscience, au niveau mental, de ses difficultés là où la kinésiologie montre au corps de la personne comment elle peut réagir différemment au stress subi.